ODD ?

Si l’acronyme « 0DD » ne vous évoque rien en particulier, à part peut-être le titre de deux rappeurs, rassurez-vous : ce n’est pas un drame. Cet article a pour but de renseigner ou rafraîchir la mémoire de ceux qui le souhaite, à propos des Objectifs du Développement Durable. 

2015 : une année importante

Le temps passe vite. Si vite que 2015 semble aujourd’hui n’être qu’une année parmi d'autres, et pourtant. C’est durant cette année qu’en théorie, un tournant historique a été initié en faveur de la lutte environnementale.


Le 12 Décembre 2015, 197 pays, dont la France, ont signé les « Accords de Paris ». Par cette signature, chacun de ces pays s’est engagé à agir concrètement pour notre Planète, notamment en limitant le réchauffement climatique en dessous des 1,5°c pour 2050. Afin de parvenir à ce résultat et pour encadrer cet élan, un plan d’action commun à fait son apparition un peu avant les évènements du 12 Décembre, nommé « l’Agenda 30 ». 

L’Agenda (20)30

Successeur des « Objectifs du Millénaire » initié en 2000, il réunit les différents objectifs environnementaux ET sociaux de notre temps. La finalité idéale de tous ces objectifs bien sûr, c’est de fonder un monde plus responsable et juste dans chaque pays qu’il le compose. Car oui, si les objectifs précédents (« du Millénaire ») n’étaient focalisés que sur les Pays Moyennement Avancés ou en difficultés avec 8 objectifs, ceux de l’Agenda 30 ont un(e) visé(e) universel(le). 

Grâce à la mobilisation des signataires, les objectifs du Millénaire ont permis en 15 ans, selon l’ONU, de réduire de moitié la pauvreté dans le monde, de diminuer la mortalité infantile et de faciliter davantage l’accès à l’eau potable, à l’éducation. En ce qui concerne l’Agenda 30, les résultats sont plus complexes à quantifier car ils divergent peu ou prou selon la zone géographique ciblée.


Bien que nous soyons tous concernés – oui, même la France - par des finalités alarmantes et déplorables (pauvreté, discrimination, pollution), toutes ne sont pas issus des mêmes problèmes. Chaque pays ayant une situation particulière, il a de ce fait des défaillances ou axes d’améliorations qui lui sont propres.

Dans le sens du Développement Durable

Afin d’affirmer si oui ou non un pays évolue selon le Développement Durable, on évalue ses différentes actions et résultats selon les 232 IDD ou Indicateurs du Développement Durable. Étant tout aussi nombreux que les différents aspects qu'inclut le Développement Durable, ces indicateurs sont plus généralement regroupés en 17 « ODD » ou Objectifs du Développement Durable. À savoir que ces outils de mesure n’ont pas été voté à la légère puisqu’ils ont été initiés grâce aux bases posées par la Commission Stiglitz (2009). Le but de cet évènement étant de réviser nos référentiels de progrès grâce à l’abandon d’une vision trop quantitative, nous pouvons aujourd’hui évaluer l’avancement de notre pays selon un « barème » adapté.

Un exemple concret

La France.
Malgré notre influence historique et notre puissance globale, les résultats nationaux ne font pas de nous les meilleurs de la classe mondiale. Bien qu’à l’heure actuelle, aucun pays n’est en voie d’atteindre les 17 ODD d’ici 2030, la France doit doubler ses efforts en termes de progrès écologiques. 

Tout n’est pas catastrophique bien sûr.
Si l’on se penche sur l’impact de la pauvreté, notre pays s’en sort grâce à sa politique de redistribution des richesses et corrige ainsi les inégalités créées. Bien que l’ODD dédié à cet aspect social (n°10) soit encore en « axe d’amélioration », la France est dans la bonne voie pour l’atteindre d’ici 2030.


Pour ce qui est du niveau de santé et de l’éducation (ODD n°3 & 4), la France affiche une bonne performance. Son espérance de vie est l’une des plus élevées de l’Europe de l’Ouest (82,7 ans) ; Le niveau de l’éducation lui se situe selon l’INSEE au-dessus de la moyenne européenne. De bon résultat en sommes mais à nuancer car nombreuses améliorations sont encore nécessaires pour fluidifier la moyenne (encore trop d’accidents de la circulation, inégalités scolaires, chômage important des jeunes diplômés…).


Là où le bilan se complique un peu, c’est lorsqu’on aborde les ODD n°12, 13 et 14. Pour ce qui est de nos avancées écologiques, la France progresse moins vite que prévu selon ses objectifs initiaux. Notre mix énergétique est composé de 16% d’énergies renouvelables, et cette part à bien du mal à progresser malgré la présence de l’énergie de transition qu’est le nucléaire. À cela, on ajoute les fautes classiques des pays développés soit des forts taux d’émissions de Co2, une pollution accrue, une biodiversité menacée…


La France se doit faire de ces quelques années avant la fin de l’Agenda 30, une période charnière de son évolution pour espérer atteindre avant la fin du temps imparti.

Que faut-il en penser ? Quoi faire ?

Les données sont là pour guider une réflexion et non pour confirmer de manière sûre une hypothèse. C’est pour cela que les résultats précédemment cités sont à prendre avec des pincettes, d’autant plus que certains pays du monde excluent des IDD, faute d’équivalent ou d’existence.


Néanmoins, ce bilan démontre quelque chose d’important : chaque individu quelque soit son pays ou sa situation est concerné par les ODD.


Même si la marche de progression n’est pas la même pour tout le monde, la France se doit comme tout PMA d’évoluer car elle est encore loin des objectifs de l’Agenda 30.
Il faut voir le Développement Durable comme une structure équilibrée à trois piliers.  Un pays souhaitant s’inscrire dans sa démarche cherche alors à maintenir son économie, renforcer son aspect social et développer son spectre écologique. Une notion ou un objectif dépend alors plus ou moins d’autres, comme nous avons pu le voir avec la crise du Coronavirus.

C’est en faisant cet effort d’équilibre que nous pourrons à terme nous adapter au futur, améliorer nos systèmes de fonctionnement et reconstruire une société où les plus modestes auront leur place.


C’est pourquoi, afin de s’inscrire et perdurer dans cette voie d’amélioration que WeAkt évolue chaque jour. Notre but c’est de vous aider à vous accomplir à travers des solutions et actions via notre l’application en faveur des 17 ODD.


Quelque soi votre objectif de prédilection, Choisir celui pour le(s)quel(s) vous souhaitez œuvrer localement et facilement grâce à la fonctionnalité « flag ».

Source :

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/developpement-durable-la-france-eleve-moyen-de-lunion-europeenne-1034919
https://www.novethic.fr/actualite/energie/transition-energetique/isr-rse/objectifs-de-developpement-durable-ou-se-situe-la-france-147463.html